atalante viasilva

  • CHIFFRES CLÉS
    Un programme de constructions d’environ 575 000 m² de surface de plancher au total (logements, activités, équipements, commerces), comprenant 75 000 m² de surfaces de plancher d’activités déjà construites ou en cours et 500 000 m² de surface de plancher à construire.
    •    3 100 LOGEMENTS
    •    7 000 EMPLOIS NOUVEAUX
    •    PÉRIMÈTRE DE 93 ha

QUOI ?
Atalante Viasilva est la deuxième opération d’aménagement initiant la mise en oeuvre du projet ViaSilva. Elle correspond à une modification de la ZAC « Les Champs-Blancs », incluant le périmètre initial, mais aussi :
•    les hameaux de Bellefontaine et Bouriandre,
•    une partie de la Technopole Atalante en renouvellement urbain au droit de la station de métro Atalante,
•    une partie du secteur du Patis Tatelin, en extension urbaine au droit du rondpoint de Vaux.

Cette modification consiste à développer une mixité et des logements, là où seules les activités économiques se développaient.

OÙ ?
Située au croisement de la route de Fougères et du boulevard des Alliés, l’opération couvre le périmètre de l’actuelle ZAC « Les Champs-Blancs », ainsi qu’une partie de la Technopole Rennes Atalante de Beaulieu, site d’intérêt stratégique pour la métropole, et une partie du secteur du Patis Tatelin.


QUI ?
La maîtrise d’ouvrage de cette opération est assurée par Rennes Métropole, la SPLA ViaSilva en est l’aménageur.



POUR QUOI ?
•    Poursuivre le développement économique du site technopolitain en accueillant des activités de recherche et développement et offrir des potentialités d’accueil complémentaires et une offre immobilière diversifiée
•    Inscrire l’accessibilité à venir du secteur grâce à la ligne b du métro dans un projet d’ensemble en termes de mobilité et de déplacements.
•    Accentuer l’ouverture de la Technopole Atalante Beaulieu en permettant une mixité urbaine aux abords des stations de métro : logements, équipements et services marchands viendront enrichir le cadre de vie urbain, tout en préservant la singularité de la technopole.
•    Inscrire cette opération dans une démarche spécifique de développement durable